République démocratique du Congo

drapeau de la république démocratique du Congo

Capitale: Kinshasa

Population: 86 millions.
73 % de la population vivant au-dessous du seuil de pauvreté

Espérance de vie: 61 ans

Domaines d’intervention: souveraineté alimentaire, genre et égalités des sexes, prévention des conflits, environnement

Population soutenue: XXXX personnes

IDH: 175ème sur 188 pays

Taux d’alphabétisation: 77%

Contexte

La République démocratique du Congo, aussi appelée Congo, RDC, ou encore Congo Kinshasa, est non seulement le deuxième pays le plus vaste du continent africain après l’Algérie, mais également le quatrième le plus peuplé. Le fleuve Congo, deuxième plus grand du monde, permet un bon approvisionnement en eau. Son sol est riche en ressources naturelles, surtout en minerais : or, diamant, étain, etc. 

 

Avec un IDH parmi les plus faibles du monde, la République démocratique du Congo se situe au 176ème rang sur 187 pays, avec plus de 60% de sa population vivant dans la pauvreté. Malgré une croissance économique d’environ 8%, l’ensemble de la population n’en perçoit pas les bénéfices. Les retombées économiques n’atteignent pas la population. Les élections de la fin de l’année 2018 ont permis d’amorcer une transition politique démocratique (selon les termes des observateurs internationaux), entre l’ancien président Joseph Kabila et son successeur Felix Tshisekedi. Le Nord Kivu, Le Sud Kivu, le Kasaï et L’Ituri, régions où les tensions sécuritaires sont élevées, représentent des terroirs favorables à l’émergence de nouveaux conflits et violences. Les femmes et les enfants sont notamment les premières victimes des conflits et sont fréquemment victimes d’enlèvements et de viols et de violences.

Alponsine _ projet congo

Activités

En RDC, le domaine d’intervention prioritaire de Secodev est la souveraineté alimentaire. Avec plus de 80 millions d’hectares de terres agricoles disponibles, dont environ 3% seulement sont actuellement exploitées, la RDC possède l’un des plus gros potentiels mondiaux en ce qui concerne l’autosuffisance alimentaire. De plus, 70% des emplois du pays reposent sur l’agriculture, le restant étant consacré à l’exportation des ressources minières. Malgré une superficie de son territoire qui correspond à 55 fois celle de la Suisse, près de 13 millions de congolais vivent dans une insécurité alimentaire extrême, selon le PAM (Programme Alimentaire Mondial).

 

Sur une population de 81 millions de personnes, la majorité d’entre elles continue de vivre en dessous du seuil de pauvreté. Actuellement près de 70% des ménages ruraux vivent de l’agriculture de subsistance.  Cette dernière constitue leur principale source de nourriture et de revenus. 

Secodev et ses partenaires mènent des projets pour conduire les populations vers la souveraineté alimentaire. Ainsi, l’organisation a soutenu la création d’organisations et d’associations paysannes. Les familles paysannes sont formées dans la mise en œuvre des nouvelles pratiques agroécologiques grâce aux organisations paysannes. Ces dernières leur permettent aussi d’avoir accès plus facilement à des infrastructures de transformation et de commercialisation de leur production. De nouvelles techniques d’élevages pour de nouvelles espèces leur sont également enseignées, comme celui du poulet ou des octodons.

 

Comme l’égalité des sexes est encore loin d’être effective au Congo, de gros efforts de promotion et d’information seront également effectués dans ce sens.  En effet, Les femmes se retrouvent la plupart du temps asservies à des travaux informels. Il faut noter qu’environ 70% des femmes se consacrent aux activités agricoles en plus des tâches qu’elles effectuent au sein de leur foyer. Secodev a donc aussi engagé des activités de promotion du genre et de l’égalité des sexes ainsi que la prévention des violences aussi bien au niveau régional, soit des conflits et des tensions sécuritaires qu’au niveau des foyers.

Découvrez tous nos pays d’intervention